STEPHANE ROLLAND L’ ANNIVERSAIRE

 

Opéra Bastille.

Réputé pour ses grands spectacles, mais assez méconnu des défilés, c’est dans l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille que Stéphane Rolland nous reçoit.

La pianiste soliste, Claire Marie Le Guay arrive sur scène en robe longue noire, puis s’installe sur son piano.

Le premier modèle porte une robe cape de crêpe noir aux épaules pagodes sur lesquelles sont posés des branchages or. Clin d’oeil au duo d’ artiste sculpteur américain, Kurtis Freiler et Jerry Fels.

La sculpture représente une source d’inspiration principale chez le couturier qui rend aussi hommage à l’artiste autrichien Franz Hagenauer avec une robe droite brodée d’une colonne de visages en silicone or oxydé.

Le blanc devient végétal, le métal prend des formes sculptées. Les bijoux font échos aux ornements tribaux et tout est parfaitement réalisé.

Pour le final, Nieves Alvarez sa muse depuis 1990 apparaît dans une robe manteau zébrée, suivie de Béatrice Uria-Monzon, Mezzo Soprano qui vient clore le récital.

S’il n’est pas facile pour la mode de concurrencer le niveau des spectacles d’Opéra, Stéphane Rolland a fait un show théâtral, minimaliste mais digne de l’Opéra.

10 ans. Un anniversaire bien mérité pour le couturier qui vient saluer son public sous une pluie d’applaudissements.

Mfb

Photos Vincent Lappartient

 

Défilés Libre accès