THOM BROWNE – LA FEMME UNE PREMIERE

Connu pour ses défilés spectaculaires à Paris avec l’Homme, Thom Browne nous présente cette fois-ci la Femme. Une première ? A Paris, mais pas à NYC.

Des sphères blanches illuminent le plafond tout en gommant les ors de l’Hôtel de Ville de Paris. Les modèles attendent près d’un grand lit en bois recouvert de gaze. Dans le lit ? Deux têtes recouvertes chacune d’une bulle transparente.

Deux danseuses ouvrent le show, habillées façon cosmonaute Michelin, suivies d’une troisième dans un costume gris matelassé.

Le premier modèle porte un manteau d’organza blanc et gris pâle – brodé façon tweed géant – sur une jupe sirène. Au cou ? … Une cravate.

De la rayure blanche sur des tons de gris ou rose pâle pour un costume au pantalon décalé sur les hanches et retenu par un corset ! Très sexy…

Le tailleur cravate, mais avec du rêve autour. Du tulle, du tweed qui scintille, des formes décalées comme ce boléro d’un coté et manteau trois-quart de l’autre en damassé or. Magnifique !

Tout comme la robe squelette brodée de perles pour une soirée folle.

Le final est théâtral avec une licorne tout en tulle portée et articulée par deux filles habillées dans ce même tulle.

Du rêve ? Oui ! Thom Browne s’inspire du glam hollywoodien tout en proposant une garde robe plus classique pour ses clientes, du très beau tailoring.

Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès