WALTER VAN BEIRENDONCK – NUIT & JOUR

 

– Worlds of sun and moon –

C’est dans le vaste garage des « Petites serres », – un espace industriel dans le 5e en passe de devenir un hôtel – que Walter fait son show

La musique électro résonne, le premier modèle surgit en noir. Enfouit dans sa parka à cagoule – qui donne la réplique à l’invitation étonnante – et pantalon parsemé de cercles qui laissent entrevoir la peau.

La couleur, pedigree de Walter, afflue aussitôt. Veste de costume en vinyle bleu rentré dans le pantalon qui est retenu par des bretelles, grandes parkas jaune, orange, argent. Des ensembles vert, bleu électrique, un pull à grosses torsades jaune pétard, très beau.

Côté innovation, le dos des épaules prend de l’ampleur, taillé en rectangle, les bottes sont incrustées au pantalon, le pull se fait poncho, les doudounes se portent en cache coeur .

La musique s’affole, une ambiance d’urgence, les modèles déjà vus se mélangent aux nouveaux modèles. Ca tourne ça tourne et hop le final. 

Une pluie d’applaudissements félicite Walter, venu saluer son public

Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès