Adeline André, la couture en toute plénitude.

Ambiance feutrée au premier étage du Palais de Tokyo, les invités attendent patiemment devant un mur blanc. La scénographie basée sur la frustration est en place.

Des notes de piano montent tout doucement, les discussions s’arrêtent sur le murmure du public Chuuut…, des pleurs d’enfant résonnent puis s’éloignent.

La comédienne Laure Lucile Simon ouvre le show dans un ensemble en crêpe de laine, rose orangé vif, veste 3 emmanchures et pantalon à talon. Le pantalon à talon d’Adeline est plus court devant que derrière. Un détail astucieux et très graphique.

Puis trois des modèles ayant participé à la performance d’Olivier Saillard « Model Nevers Talk » la précèdent.

Charlotte Flossaut éclatante dans un ensemble grenat assorti d’un foulard vert amande. Anne Rohart toujours très chic dans un ensemble blanc. Axelle Doué la liane aux cheveux platine, lumineuse dans une robe aux trois matières argent brillant et mat.

Le gris très sombre va bien à l’artiste Catharina van Eetvelde qui se meut dans une robe en lin et mousseline de soie.

Un homme, un comédien. Frédéric Deleersnyder porte le costume aux 3 emmanchures.

Le rouge cardinal  est pour Ana Martchenko scénographe et la bloggeuse Joy Spitéru, l’organza ultra léger, tout en transparence pour Livia Lee vice présidente merchandising de Vince ou Laure Lucile Simon actrice.

De très belles robes tout en subtilité à porter en tennis, à talon ou pieds nus.

Des personnalités, des mannequins qui prennent le temps de montrer avec grâce les créations d’Adeline ovationnée pour son tour de piste.

Mfb

Photos Vincent Lappartient

Presse presse@adelineandre.com

Haute Couture Automne Hiver 2016/17