Mc Queen rend hommage à Isabella Blow

En représentant sur l’invitation, chevauchant un cheval ailé aux nasaux frémissant, cette grande english excentric qui l’a lancé et soutenu pendant toute sa carrière, Alexander Mc Queen voulait que l’on se souvienne de celle qui s’était donnée la mort il y a quelque mois.

Au cours du défilé ce sont toutes ses tenues, ses chapeaux à spirales, ses masques de plumes ses carrennages grillagés sur le visage qui reviennent à l’esprit pour un moment très fort de mode. Car jamais Isabella Blow ne s’est autorisée une apparence conventionnelle de celles qui assistent désormais aux défilés. Dans des robes impossibles à vivre, elle- seule marchait avec la plus grande aisance.

L’anglaise laissait aussi dans son sillage une effluve particulière : « Fracas » de Piguet. En son honneur, McQueen a décidé d’offrir le parfum aux rédactrices capables de l’assumer. Hommage à une excessive de la fashion, ce show fait la part belle aux plumes de pintades et autres oiseaux brodés, aux robes ailées de plumes de perroquet.

Ce message d’amour s’est révélé par le même temps une véritable leçon de style qui n’est finalement rien sans audace ni prise de risque et sans un peu d’audace.

Paquita Paquin

Presse : KCD

Femme Printemps Eté 2008