NICOLAS LECOURT MANSION LE CHEVALIER

Nicolas Lecourt Mansion Printemps-Eté 2020

Ce soir, le hall des Arts décoratifs s’est transformé en cercle festif, très glamour. Les « Flamboyant People » prennent la pose au rez-de-chaussée ainsi qu’au premier étage, transformé pour l’occasion en salon contemporain. Avec néanmoins, un mini atelier de couture, machine à coudre et Stockman. Nicolas Lecourt Mansion s’est installé.

Ses muses se distraient dans des robes à balconnet en satin de soie ou en strass. En corset et short en jean ou le même ensemble en agneau plongé noir, bordé finement de strass sur le décolleté. Toujours en satin de soie une robe combinaison retenu sur une jambe par une barrette en strass ou un tailleur short rose poudré. Très beau.

Une collection qui s’adresse autant à la femme qu’au transgenre. Raffinée, décalée sans effort et en toute beauté, le tout dans un esprit couture.

Lui ? Bel homme aux cheveux longs et blonds, mi homme mi femme, les yeux dessinés d’un liner rouge.

Une mode futile ? Si elle est ressentie dans la forme, elle n’est certainement pas dans le fond. Car la mode est avant tout un langage, une performance pour Nicolas.

D’origine strasbourgeoise, Nicolas fait ses études de mode à l’Atelier Chardon Savard à Paris et en sort diplômé en 2017. A peine un an plus tard, il lance sa marque et obtient le prestigieux Prix du Label Créatif de l’Andam en 2019. Rien que ça !

Son univers, les personnalités exubérantes, entières et haute en couleur qu’il rencontre dans les communautés à la marge, alternatives et underground. S’il s’inspire fortement des communautés gay noire et transgenre, c’est pour les mettre en lumière. Nicolas n’aime pas le raisonnement par case. Pour lui tout doit être possible.

Entre corseterie, robe couture et tailleur, il fait ses moulages directement sur un mannequin Stockman Femme et l’adapte ensuite sur un corps de femme ou d’homme. Du sur-mesure à travers des corps multiples. Ses critères de beauté sont très larges.

Avec une conscience environnementale très supérieure à la moyenne, puisque pour lui tout passe par le respect de l’humain. Il cultive les matières précieuses, les petites séries faites à la main, la rareté. Il sait qu’un vêtement réalisé à la main est porteur d’émotions. La consommation de masse ne l’intéresse pas.

Un militant naturel de l’environnement. La fourrure ne lui pose pas de problème (sans excès et dans de bonnes conditions pour l’animal) puisque c’est la première matière qui a habillé l’homme. Il pose plutôt les questions sur la dangerosité du polyester.

Ses clientes ? Des personnalités fortes, Christine and the Queen, Kendall Jenner, Nicki Minaj, Rita Ora , Soo Joo

La communauté transgenre n’a plus de limite avec la femme puisqu’elle a son propre chevalier.

Mfb

Photos Joséphine Royer

Nicolas Lecourt Mansion Printemps-Eté 2020

Femme Printemps Eté 2020