DRIES VAN NOTEN / QUELLE PLUME!

 

Nouveau chapitre pour Dries van Noten qui signe sa première collection aux côtés du groupe Puig. Devenu actionnaire majoritaire de la marque depuis le mois de juin, Puig est un partenaire solide pour celui qui a bâti sa marque depuis 30 ans avec un réseau de 500 boutiques dans le monde.

Un mariage plutôt réussi et proactif puisque Dries van Noten reste actionnaire minoritaire tout en gardant ses fonctions de directeur de la création et de président du conseil d’administration de la société basée à Anvers.

Dans un espace immaculé au Palais de Tokyo, le premier modèle arrive dans un ensemble blanc éclairé d’un bustier de plumes en nylon translucide, jaune acidulé. Les mains dans les grandes poches de son pantalon fluide, qui se termine en parka à la taille.

Le ton est donné, un brin ethnique, un brin streetwear, un brin couture.

Les plumes en plastique font onduler jupes droite, hauts ou robes dans une couleur soleil ou émeraude. Un esprit sophistiqué qui se glisse dans des tenues streetwear, avec des pantalons larges, des parkas parfaitement coupées et des looks inspirés des années 40 avec des jupes à mi-mollet et grandes poches.

La broderie se fait subtile et se mélange à quelques plumes sur le devant d’une chemise blanche très souple portée avec un grand pantalon blanc fluide.

Les motifs floraux sont un peu gommés, délavés, pour des jupes et des robes dans des couleurs claires ou sombre comme cette très belle robe manteau au motif peint à la main dans des tons de bleu. Dans un esprit qui mêle romantisme et géométrie, un pardessus blanc, tracé d’un liserai noir sur les coutures avec des imprimés placés sur le haut.

L’esprit couture s’amplifie à la fin du show, non pas guindé mais avec l’attitude « les mains dans les poches ».

Smoking pantalon noir avec quelques plumes qui s’échappent d’un col, robe smoking sans manche et épaulée, qui se croise et se ferme en cache cœur à la taille, le bas flottant comme un foulard au-dessus de la cheville.

Haut noir brodé de sequins, quelques plumes sur une épaule, porté sur une combinaison à l’esprit baroudeur vert profond, nouée à la taille par les manches.

Des pantalons ou des jupes amples aux grandes poches, façon parachute qui vont si bien avec ces hauts d’un style couture, comme ce grand nœud noir sur un tee-shirt blanc.

La robe noire en taffetas avec un gros nœud et des grandes poches de baroudeur est juste sublime.

Dégaine, précieux, nonchalant, l’été sera particulièrement beau chez Dries van Noten.

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès