AZZARO & MAXIME SIMOENS

 

Après Alexandra Stewart directrice artistique durant 8 ans, puis Mathilde Castello Branco succédée par le duo Arnaud Maillard et Alvaro Castejon, c’est aujourd’hui au tour de Maxime Simoens de prendre les rênes d’Azzaro, une des marques les plus glamour des années 70.

Si Maxime Simoens s’est très vite fait connaître dans la planète mode, il a cependant un parcours assez tourmenté. Après avoir fondé sa propre maison en 2009 et à l’âge de 25 ans, il enchaine en 2011 avec la marque Leonard, puis signe avec LVMH en 2013 qui rentre avec des participations dans son capital. En 2015, deux ans plus tard, il se sépare du prestigieux groupe de luxe pour reprendre du souffle. Une pause très courte puisqu’il lance en 2016 une ligne pour homme M.X Paris avec une boutique au 13 rue Vieille du temple.

Un être sensible que l’on a comparé au début à Yves Saint Laurent en partie pour son look, et qui nous revient sur les collections Femme avec cette fois-ci une certaine maturité. Une qualité essentielle pour diriger une marque de luxe établie depuis un demi-siècle.

C’est en effet en 1967 que Loris Azzaro et sa femme Michelle alors mannequin, créent la marque à Paris. Très vite la presse s’en empare, une couverture du Elle et le couturier est propulsé parmi les couturiers les plus glamour. Sa réputation « faire des robes que les femmes mettent et que les hommes leur arrachent »

Ses drapés en jersey de soie et ses robes en maille lurex dans des couleurs chatoyantes font craquer les stars planétaires. Il habille Brigitte Bardot, invente des robes pour Tina Turner, Lisa Minelli ou Marisa Berenson qui devient son égérie.

Par la suite, Loris Azzaro traverse les décennies en étant plus connu pour ses parfums, mais il continuera à habiller ses clientes fidèles ainsi que les nouvelles stars hollywoodiennes comme Nicole Kidman, Liz Hurley, ou Sharon Stone jusqu’à sa mort en 2003.

Date à laquelle la société Financière Frey rachète la marque pour la revendre en 2006 au groupe Reig Capital.

Pour cette première collection Haute Couture, Maxime Simoens propose des vestes brodées de sequins, des robes en broderie façon jacquard, ou drapé et imprimé de couleurs chatoyantes, ou encore en plissé métallique. Une première collection avec une sensualité un brin orientale chère à Azzaro.

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès