ALEXANDRE VAUTHIER / BUZZ SUR TAPIS ROUGE

 

Ce n’est pas au Grand Palais qu’Alexandre Vauthier nous fait son show cette fois-ci mais au Musée des Arts décoratifs, dans la grande Nef où people et journalistes conversent, heureux de se retrouver dans cette ambiance électrique propre au designer.

Le départ est donné avec du satin duchesse dans des couleurs fortes. Veste en satin orange, un peu épaulée, marquée haut la taille par une large ceinture en vinyle toute incrustée de cristaux Swarovski, sur un pantalon court bouffant et des bottes en tissu dégoulinant sur le mollet.

Le satin duchesse est aussi en version, veste noire portée sur des collants et talons aiguilles ou long manteau blanc ceinturé à la taille par une large ceinture noire.

Le glam Hollywoodien se mélange à un esprit chevaleresque ; grande cape sur blouse blanche et pantalon bouffant, nœud et chapeau.

Le strass est interprété de manière généreuse avec des robes se terminant en godets, entièrement brodées, dans des coloris très fort, orange, jaune ou bleu.

Le luxe oui sans complexe mais avec des lignes directes et sobres pour du smoking aux coupes nerveuses et fluides qui avantage la démarche.

Comme le smoking au décolleté profond, ceinture large et pantalon resserré comme un jogging au – dessus du genou ou la grande robe smoking au décolleté profond et jupe ample. Une tenue sexy et sobre pour briller sur tapis rouge.

L’organza, l’une des matières les plus représentatives de la haute couture est interprété façon rock’n roll avec du bustier qui se termine en traine, porté sur un pantalon taille basse dans un esprit non guindé.

L’esprit rockeuse de diamant avec un perfecto à boutons recouverts de strass, noué à la taille et porté sur une mini jupe en tulle à mini plis.

S’il habille les stars mondiales du hip hop et les icônes glamour d’aujourd’hui qui ont recours à son vestiaire pour faire du buzz sur tapis rouge, Alexandre Vauthier est aussi reconnu auprès des institutionnels pour avoir reçu la légion d’honneur en 2015.

Passionné d’architecture comme son ancien maitre Thierry Mugler, il recherche un équilibre entre le sexy, l’élégance et la géométrie. Pour lui « l’architecture et la mode sont finalement des façons d’abriter le corps, avec style »

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès