THOM BROWNE DANS SON JARDIN

Un jardin éphémère est planté dans la cour des Beaux-Arts aux accents de cottage garden très festif, haies blanches, pelouse, cabanons et ballons.

Quatre jardiniers au look de « nain de jardin » en version gris, viennent tondre la pelouse, couper des fleurs ou en offrir au public.

« There is a happy Land » de David Bowie résonne, le premier modèle sillonne la piste, il porte un grand manteau bleu marine avec des baleines blanches, chapeau, pantalon court et chaussures à plateforme.

La rayure, les carreaux, le Vichy se mélangent dans des couleurs acidulées.

Des ancres sont brodées sur une veste blanche, des voiliers flottent sur un grand manteau rouge, le homard se retrouve brodé sur un costume ou sur la braguette d’un bermuda rose!…Très drôle Mr Browne !

Le grand large mais avec un esprit chic traditionnel comme ces très belles vestes bordées de ganses. Etonnant aussi la veste en vichy de shantung gris et blanc, coupé en biais, portée sur un short rayé.

« This Land Is Your Land » de Sharon Jones & The Dap-Kings sonne un final lumineux qui dévoile la construction de la collection.

Deux par deux et main dans la main les modèles viennent saluer le public, l’un portant la version longue de la veste, l’autre la version étriquée dans un même tissu.

Thom Browne ? Le chic anglo-américain détourné, du tailoring maitrisé et une bonne dose d’humour. Un show très applaudit pour cet artiste de la mode qui implore « Regardez -le monde à travers mes yeux ».

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès