BORIS BIDJAN SABERI / NUANCES DE GRIS

 

Dans les sous-sols des Docks en Seine avec vue imprenable sur le fleuve, le premier modèle avance dans une robe en coton noir dont s’échappent deux longs cordons des manches, qui flottent sur son chemin. Le front marqué par un T à l’envers.

Si le point fort de Boris Bidjan Saberi est dans sa manière de traiter la matière pour donner de nouvelles textures et dans l’intensité de ses palettes de couleur, son choix sur l’été 2019 est le noir et le blanc mais dans des nuances de gris.

Le pantalon très large, le bermuda, les hauts en coton sont teints de manière artisanale avec des effets plus sombres sur les coutures, les ourlets, la ceinture.

Blouson gris pâle patiné et surligné de bandes de cuir comme posées à chaud ou grandes vestes parka dans un noir grisé, ouvert sous la manche pour être aussi porté en cape.

Le sous-pull blanc craie se porte sur un bermuda noir, les vestes se superposent ou se portent en seconde peau, les tuniques longues à capuche deviennent des robes envisageables pour l’Homme.

Pour son final, Boris Bidjan Saberi a l’idée astucieuse de faire poser ses modèles, alignés derrière la scène, ce qui permet au public de voir de plus près la collection. Un travail sur les matières qui reflète l’artisanat, avec des nuances de gris magnifiques.

Boris Bidjan Saberi s’inspire du vêtement fonctionnel des travailleurs ce qui permet à l’extravagance d’être portable.

Mfb
Photo Vincent Lappartient

Défilés Libre accès