FACETASM / MULTIPLES FACETTES

 

Finaliste du Grand Prix de l’Andam 2018 qui doit délibérer dans une semaine, Hiromichi Ochiole designer de Facetasm,  choisit le grand hall prestigieux de la Faculté de Médecine pour nous présenter sa collection d’été prochain.

Ambiance énergique pour celui qui cultive la pop culture et le tailoring.
Sur le sweat à capuche asymétrique avec un côté sans manche, il pose une chemise à carreaux qui va donner la forme d’une cape sur l’autre manche.

Pour la guipure réservée à la junte féminine, Hiromichi Ochio propose pour l’homme des hauts portés avec un blouson teddy, buste de couleur kaki et manches marine.

Des barres en diagonale viennent rythmer un pull et un pantalon short, le premier façon positif /négatif sur la moitié du buste, le second en laine caramel, ciglé d’une bande verte.

Côté pantalon, du costume à pinces, large et ceinturé haut la taille, en laine fine et fluide, ainsi que des pantalons droits rentrés dans les chaussettes et sneakers, ou du denim brut.

La Femme qu’il présente avec l’homme depuis déjà 7 ans se permet plein de folies.

Pour l’été prochain elle irradie dans des ensembles sobre du dessous, et lumineux au dessus. Par-dessus une jupe droite, longueur sous le genou et un haut au col montant, une robe en voile irisé orange avec au dos une traine en guipure jaune fluo.

Les ensembles dépareillés veste et pantalon tailleur se portent sous des jupes plissées en voile très léger avec de la couleur forte comme le turquoise, l’orange ou marine façon robe à froufrous.

Le monde se mélange pour Facetasm qui juxtapose le Far West (veste large à longues franges), l’Occident (jupe droite et sobre) avec le passé (traine de couleur flashy réalisée dans une mousseline ultra légère) pour éclairer le vêtement du quotidien.

Le jean brut est porté ceinturé haut la taille, un peu loose et fendu sur les coutures à l’ourlet.

Très bel ensemble pantalon et haut qui reprend les matières et les codes du jogging transformé en tenue chevaleresque avec une veste accrochée sur le buste dont s’échappe un drapé de voile translucide bleu, manches et bas du pantalon plissé et en accessoire un chapeau vert et noir.

Hiromichi Ochiai interprète le streetwear et le costume/tailleur dans la dynamique tokyoïte avec un esprit chevaleresque.

Aujourd’hui, il aurait bien voulu se développer sur Paris s’il avait remporté le Grand Prix de l’Andam, gagné finalement par le français Atlein.
Il a toutefois été le lauréat en 2011 du prix « Mainichi Fashion Grand Prix » de Shiseido , et invité par Giorgio Armani en 2015 à présenter dans son théâtre durant la fashion week milanaise.

Paris n’est que partie remise pour cette belle marque qu’il a fondée en 2007 sous le nom de Facetasm qui vient de facette.

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Défilés Libre accès