DIOR DREAM PARADE

 

Dans les jardins du Musée Rodin, le chapiteau Dior a pris cette fois-ci un air de cirque.

La féerie opère déjà avec les guirlandes d’ampoules qui scintillent au plafond du chapiteau, habillé pour l’occasion de tentures murales à très larges rayures et d’un damier au sol dans des coloris poudrés.

La compagnie de cirque féminine Mimbre ouvre le show. Les acrobates arrivent en rang, l’une perchée sur l’autre, habillées black & white, et vont former une arche sous laquelle les modèles vont passer durant tout le show.

Une performance de 10mn avec des corps qui vont changer de position, s’épauler et se soutenir.

Lady ring master en tailleur rouge le blazer mat et le pantalon satiné, clowns en robe bustier à rayures rouge et tutu blanc ou en combinaison cousue de minis ruchés en tulle de différentes couleurs dans des nuances très poudrées qui donnent un relief et une texture magnifique ! Dompteurs en corset de cuir sur robe en mousseline et dresseurs en ensemble pantalon taille haute et redingote noir, ou encore écuyères dans des robes longues de lurex plissé ou smoking en satin blanc champagne. Tous les artistes de cirque étaient réinterprétés, en Dior Couture.

La palette de couleur particulièrement très très belle est inspirée de la plus grande œuvre peinte par Picasso: le rideau de scène de « Parade ». Un ballet créé en 1917 qui réunissait une équipe de rêve. Eric Satie à la musique, Leonice Massine jeune chorégraphe des ballets russes Serge de Diaghilev, donneurs d’ordre, ainsi que Jean Cocteau à l’argument qui décide d’en faire un spectacle totalement contemporain parlant de la vie. Ce dernier a eu l’idée de faire travailler Picasso sur les costumes et les décors.

Un spectacle décrit par Appollinaire comme « l’alliance de la peinture et de la danse, de la plastique et de la mimique qui est le signe de l’avènement d’un art plus complet », qui n’a pas eu le succès escompté à l’époque, mais dont Maria Grazia a très bien saisi la beauté pour l’interpréter en Haute Couture pour la maison Dior.

D’ailleurs nous les femmes ? On aimerait beaucoup être un clown cet été !

Mfb
Photos Vincent Lappartient

Haute Couture Printemps Eté 2019